Make your own free website on Tripod.com

Jack's Lament
Performed by Danny Elfman

There are few who'd deny, at what I do I am the best
For my talents are renowned far and wide
When it comes to surprises in the moonlit night
I excel without ever even trying
With the slightest little effort of my ghostlike charms
I have seen grown men give out a shriek
With the wave of my hand, and a well-placed moan
I have swept the very bravest off their feet

Yet year after year, it's the same routine
And I grow so weary of the sound of screams
And I, Jack, the Pumpkin King
Have grown so tired of the same old thing

Oh, somewhere deep inside of these bones
An emptiness began to grow
There's something out there, far from my home
A longing that I've never known

I'm a master of fright, and a demon of light
And I'll scare you right out of your pants
To a guy in Kentucky, I'm Mister Unlucky
And I'm known throughout England and France

And since I am dead, I can take off my head
To recite Shakespearean quotations
No animal nor man can scream like I can
With the fury of my recitations

But who here would ever understand
That the Pumpkin King with the skeleton grin
Would tire of his crown, if they only understood
He'd give it all up if he only could

Oh, there's an empty place in my bones
That calls out for something unknown
The fame and praise come year after year
Does nothing for these empty tears


La Complainte de Jack

Ils me trouvent génial, mes mauvais tours les émerveillent.
Tous les ans, c'est le triomphe et la gloire !
Je leur fais des surprises quand la lune s'éveille,
Et ils crient avant de m'apercevoir !

Sans le moindre effort, je m'amuse à jouer au fantôme,
Et presque aussitôt, c'est la panique !
Un seul geste banal, si l'on sait faire "Bouh !",
Fait fuir sur-le-champ l'armée la plus stoïque !

Mais jour après jour, c'est la même déprime...
Je n'éprouve plus rien en commettant mes crimes !
Et moi, Jack, l'épouvantail,
J'avoue me lasser de la même bataille...

Dans mon vieux corps, il règne aujourd'hui
Une bien étrange mélancolie.
Pour moi, la vie n'est qu'un long sanglot,
Mon coeur éclate, la mort est mon lot...

Je suis l'esprit du mal, le génie infernal !
Les revenants ne vont pas en revenir...
Je suis marié à la peur, l'horreur et la terreur,
Pour le meilleur et surtout le pire !

Et comme je suis mort, je me sers de mon crâne
Pour réciter "Être ou ne pas être" !
Lorsque l'envie m'en prend, mes cris fracassants
Résonnent à plus de cent-vingt kilomètres !

Un jour... oui... pourrai-je me faire entendre,
Moi l'épouvantail qu'on dit privé d'entrailles ?
Je ne veux plus de ma couronne !
Comment pourraient-ils comprendre ?
S'ils savaient seulement comme j'aimerais la rendre !

Je traîne sans but mes vieux os fourbus,
Je me languis de l'inconnu...
Pouvoir et gloire sont bien dérisoires
Face au néant de mon désespoir !